Un projet autour de l’autonomie

Les cabris travaillent depuis longtemps la mise en autonomie des jeunes qui passent par leurs murs. En quatre ans, 6 jeunes ont eu pour projet une installation dans un petit studio, un kot. C’est une étape qui est loin d’être simple puisque cela change totalement les perspectives de travail de l’équipe et la responsabilisation du jeune pas toujours prêt à en assumer les conséquences.

Les cabris ont répondu à l’appel à projets du ministre de l’Aide à la jeunesse en novembre 2017 et il nous a donné un feu vert pour 3 jeunes supplémentaires, mais hors de nos murs .

Nous avons construit un projet d’accueil pour ces jeunes à partir de 16 ans dans 3 logements namurois.  Le 1er mai, les portes seront ouvertes pour accueillir ces futurs autonomes. Deux éducateurs se sont spécialisés. Ils vont consacrer un mi-temps chacun à encadrer ce projet. Ils ont participé depuis le début à la construction du projet pédagogique, à la recherche de logement, à rencontrer de nombreuses équipes extérieures afin de construire un réseau de partenaires. Nous nous sentons solides pour débuter ce nouveau défi!

La co-intervention, le travail autour du réseau du jeune et la « remobilisation » de celui-ci dans un projet de vie sont nos lignes conductrices. Nous ouvrons donc une nouvelle ère en accueillant des jeunes externes à notre maison pour les inscrire dans un projet de vie en dehors de nos murs. Vrai changement de philosophie pour notre maison qui passe de 15 à 18 situations sans diminuer la dimension familiale de la maison.

Prochaine étape, la construction de deux studios pour encore mieux accompagner les plus grands de la maison.

Pour en savoir plus:

Laurent Lebutte

Directeur des Cabris depuis 2006

You may also like...

1 Response

  1. lundi 7 mai 2018

    […] de notre projet « autonomie« , accueil de 3 adolescents supplémentaires dans des logements […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.